mardi 6 février 2018

L’Eternel est digne de reconnaissance

Méditation

L’Eternel est digne de reconnaissance

 
Basée sur les deux lectures suivantes :  2 Chroniques 32 versets 24-26 et  Luc 17 chapitre 11 versets 11-19.
 
I – INTRODUCTION
 
Pour mieux comprendre les deux textes, il faudra d’abord expliquer pourquoi nous devons exprimer notre reconnaissance envers Dieu, ensuite indiquer les effets de la reconnaissance et enfin la manière dont nous devons manifester notre reconnaissance au Seigneur.
 
 
II – DEVELLOPPEMENT
  
A - POURQUOI DEVONS NOUS DE LA RECONNAISSANCE A DIEU
 
La définition courante de la reconnaissance est le fait de ne pas se montrer ingrat vis-à-vis de quelqu’un pour le bien qu’il nous a fait. Ainsi définie, la reconnaissance apparaît comme le contraire de l’ingratitude.
Pour nous chrétiens, la reconnaissance est une façon de manifester à Dieu son amour en retour de ce qu’il a offert son fils en sacrifice sur la croix afin que nous soyons sauvés et réconciliés avec lui. Après ce qui s’est passé dans le jardin d’Eden, Christ a donné sa vie pour nous afin que les conséquences du péché soient effacées à notre égard. Le sacrifice de Jésus sur la croix est la plus grande preuve d’amour de Dieu. Aussi, nous devons lui manifester notre amour en retour de ce qu’il a fait pour le salut de l’humanité.
C’est pourquoi St Paul dit dans Colossiens 1 versets 12-14 « Rendez grâces au Père, qui nous a rendu capables d’avoir à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés »
Reconnaître les bienfaits de Dieu c’est aussi le remercier pour la vie qu’il nous a donnée car des malades se battent pour vivre dans les hôpitaux, des médecins se battent pour maintenir des malades en vie. La vie est un merveilleux cadeau de Dieu que nous devons chérir chaque jour et le remercier de nous l’avoir accordée.
 
 
B- LA PUISSANCE DE LA RECONNAISSANCE VIS-A-VIS DE DIEU
 
Pour mieux comprendre cela il faudra s’appuyer sur les deux textes de ce jour qui parlent d’une part, de l’ingratitude et d’autre part, de la reconnaissance.
 
 
1)         L’ingratitude vis-à-vis de Dieu et ses conséquences :
 
▪ Sur son lit de mort, le roi Ezéchias avait supplié le Seigneur de lui accorder la guérison et a promis que s’il l’exauce « il marcherait humblement jusqu’au terme de sa vie devant Dieu » (Esaie 58 verset 15).
 
Mais une fois qu’il a été guéri, Ezéchias n’a pas tenu sa promesse, il n’a pas manifesté sa reconnaissance au Seigneur pour ce bienfait. (2 Chronique 32 versets 25-26.). Il n’a pas répondu au bienfait qu’il avait reçu de Dieu et au contraire son cœur s’est enflammé. En conséquence, son ingratitude a fait venir la colère de Dieu sur lui, sur Juda et sur Jérusalem.
 
▪ L’ingratitude des  9 lépreux (Luc 17 versets 11-19)
 
Après leur guérison, les 9 lépreux juifs ont oublié de remercier Jésus, ils n’ont pas rendu gloire à Dieu pour ce bienfait. Les conséquences de leur ingratitude nous sont inconnues mais on peut imaginer qu’ils en ont répondu au ciel après leur mort.
 
Le comportement d’Ezéchias et des 9 lépreux traduisent un manque de reconnaissance vis-à-vis de Dieu. Par ailleurs, la bible regorge d’autres exemples concernant l’ingratitude des enfants de Dieu. (Nombres 11 versets 4 et verset 18). En effet, dans le désert les enfants d’Israël murmuraient contre Dieu chaque fois qu’ils se trouvaient dans des besoins et oubliaient ses précédentes interventions miraculeuses à leur égard. A titre d’exemple : dans le désert, Dieu a fait tomber des cailles pour les nourrir à satiété mais une fois rassasiés, ils oublièrent de le remercier Dieu car ils trouvaient normal d’avoir à manger. Conséquences, la colère de Dieu s’enflamma contre eux et il les frappa d’une grande plaie. (Nombre 11 versets 31-33).
 
Les conséquences de l’ingratitude dans les deux textes révèlent donc que le manque de reconnaissance vis à vis de Dieu est néfaste pour nous et peut s’avérer destructeur.
 
Manquer de gratitude vis-à-vis de Dieu, c’est comme si on ne lui reconnaît pas sa grandeur, et l’honneur qui lui est due. C’est comme si on banalise son intervention en notre faveur, ce qui peut nous affaiblir spirituellement et nous éloigner de Dieu. Il est donc important d’être reconnaissant envers le Seigneur.
 
 
2)         Les effets puissants de la reconnaissance envers le Seigneur
 
Lorsque le roi Ezéchias qui, après avoir essuyé la colère du Seigneur s’est humilié devant lui,  la colère de Dieu s’est éloignée de lui et des habitants de Jérusalem jusqu’à la fin de son règne. (2 Ch 32 versets 25-26).
 
Par ailleurs, lorsque le 10ème  lépreux, un samaritain, est venu exprimer sa reconnaissance à Jésus Christ, il lui a dit « va ta foi t’a sauvé ». Mais on peut se demander pourquoi notre Seigneur Jésus a prononcé cette phrase ! On peut estimer que c’est parce que ce lépreux a réalisé qu’il a retrouvé la guérison rien que par la puissance du verbe de Jésus. Aussi, avant d’accomplir le rite prescrit par Jésus, il est revenu vers lui pour rendre grâces à sa divinité et l’honorer en tant que Dieu.
 
Ce lépreux a compris que la guérison miraculeuse dont il a fait l’objet venait d’une puissance divine et  à qui il se devait de rendre honneur et gloire. On comprend donc que c’est par la foi qu’il a exprimé cette reconnaissance à Christ qui donc lui a répondu que sa foi l’a sauvé. 
 
Pour ce lépreux qui est un samaritain et non un juif, la phrase de Jésus symbolise l’ouverture vers le salut  au même titre que Ruth la moabite qui par son acceptation du Dieu des hébreux, le Dieu de son mari, a été rachetée puis s’est même retrouvée dans la généalogie de Jésus.
 
Donc les deux textes de ce jour, illustrent parfaitement le fait que si nous sommes reconnaissants envers Dieu en toutes choses, il ajoutera de plus en plus de choses dans notre vie.
 
La reconnaissance permet de ressentir la bonté et l’amour de Dieu pour nous. Etre reconnaissant envers Dieu c’est le glorifier et lui rendre grâces en tout temps. Nous devons veiller à rester en harmonie avec l’esprit de foi en Dieu et à lui montrer comme le 10ème  lépreux notre gratitude. Pour ce dernier qui est d’origine samaritaine, la récompense ne s’est pas fait attendre, il a été justifié par sa foi.
 
Etre reconnaissant nous permet de rendre gloire à Dieu, de l’élever, de l’honorer dans notre vie ce qui  facilite aussi l’action des anges en notre faveur (Proverbes 18 verset 21).
 
De même, la reconnaissance vis-à-vis de Dieu crée une atmosphère de miracles autour de nous et attire la faveur de Dieu dans notre vie. Actes 16 versets 25-26 : « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient des louanges de Dieu et les prisonniers les entendaient. Tout à coup, il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés ; au même instant toutes les portes s’ouvrirent et les liens de tous les prisonniers furent rompus… » Ainsi, les prisonniers Paul et Silas qui chantaient des louanges et glorifiaient Dieu, ont été libérés de façon miraculeuse.
 
La reconnaissance traduit le fait que nous avons compris la valeur de ce que Dieu nous a fait et nous permet donc de jouir pleinement des bénéfices de toute action de Dieu en notre faveur, car des trésors sont cachés derrière ses interventions pour nous.
 
La reconnaissance nous remplit de joie malgré les difficultés, ce qui nous épargne de la dépression, des pensées négatives, nous permet d’être positifs et de voir le meilleur dans toutes les personnes. Mais pour obtenir ces effets, il faut rendre grâce à Dieu, en esprit, en paroles et en actes.
 
 
C - COMMENT DEVONS NOUS EXPRIMER NOTRE RECONNAISSANCE A DIEU
 
Un cantique dit « Il nous appartient tous de remercier Dieu,
venez tous pour remercier Dieu,
les insectes rendes grâces à Dieu,
le sable de mer rends grâces à Dieu,
venez remercions Dieu,
 alléluia au Seigneur venez pour célébrer Dieu »
 
Remercier Dieu, c’est rendre de l’amour à l’Amour dont il a fait preuve à notre égard. L’action de grâces exalte Dieu, le glorifie et trace pour nous un chemin vers l’épanouissement spirituel et la maturité dans la foi.
Il existe plusieurs manières de remercier Dieu en esprit et en vérité à travers:
           des chants de louange,
           des actions de grâces comme nous le faisons au sein de notre congrégation,
           la pratique de la gratitude,
           la méditation de sa parole…
Dans la bible nous avons de nombreux exemples de reconnaissance à travers des offrandes faites avec amour et des cantiques de joies :
-           cantique des enfants d’Israêl et de Marie après le passage de la Mer rouge (Exode 15) ;
-           Marie Madeleine qui a répandu un vase d’albâtre plein de parfum tout en pleurant sur les pieds de Jésus pour être près de lui et le servir (Luc 7verset 38);
-           Marie la sœur de Lazare qui comme preuve d’amour et de reconnaissance pour la résurrection de son frère versa sur le seigneur Jésus, un parfum de grande valeur (Jean 12 versets 1-9) ;
-           Nicodème qui a offert cent livres d’aromates pour embaumer le corps de Jésus (Jean 19 verset 39),
-           La veuve qui a donné tout ce qu’elle avait pour vivre et Jésus a énormément apprécié son geste (Luc 21 versets 1-4) …
 
 
III - CONCLUSION
 
Des offrandes faites avec amour découlent des bénédictions pour nous mais nous ne le savons pas toujours. Ce qui importe pour le Seigneur, ce n’est pas la valeur mais le cœur qui est derrière nos offrandes. Offrons donc à Dieu avec amour et non par contrainte.
 
Amen
Par une servante de Dieu
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire