dimanche 1 janvier 2017

Bonne et Heureuse Année 2017


 ALLELUIA, CETTE ANNÉE 2017, ...tu seras pour l`Éternel un peuple saint, comme il te l`a juré, lorsque tu observeras les commandements de l`Éternel, ton Dieu, et que tu marcheras dans ses voies.
Tous les peuples verront que tu es appelé du nom de l`Éternel, et ils te craindront.
L`Éternel te comblera de biens, en multipliant le fruit de tes entrailles, le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol, dans le pays que l`Éternel a juré à tes pères de te donner.
L`Éternel t`ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n`emprunteras point.
L`Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas,
A UNE CONDITION :
lorsque tu obéiras aux commandements de l`Éternel, ton Dieu, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique,
et que tu ne te détourneras ni à droite ni à gauche de tous les commandements que je vous donne aujourd`hui, pour aller après d`autres dieux et pour les servir. ( Deut.28).

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2017.

À méditer :  " Les bénédictions de la grâce
“Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ”. Éphésiens 1. 3
Dès le début de la lettre qu’il adresse aux Éphésiens, Paul expose la supériorité des bénédictions auxquelles les chrétiens ont accès grâce à l’œuvre de Christ.
— Le verset d’aujourd’hui nous présente Dieu, non comme l’Éternel s’adressant à Moïse au Sinaï au milieu des éclairs et des tonnerres, mais comme “le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ”, dans l’intimité appropriée à la grâce divine.
— Il précise “notre Seigneur Jésus Christ”, c’est-à-dire quelqu’un que Dieu nous a donné et que nous connaissons personnellement. Plus besoin d’intermédiaire humain, tels que les sacrificateurs en Israël.
— Il n’est plus question de conditions pour obtenir les bénédictions divines. Celles-ci ne dépendent plus de l’obéissance de l’homme; elles sont la part de tout croyant quel qu’il soit, car tout vient et dépend de Dieu.
— Les bénédictions matérielles sont limitées dans le temps. Celles que nous avons en Christ sont spirituelles et par là même, éternelles et bien plus excellentes. Nous sommes bénis de “toute bénédiction spirituelle”: Dieu nous a ouvert son cœur sans réserve.
— Nos bénédictions ne sont pas établies sur la terre, mais “dans les lieux célestes”, bien au-delà de la fragilité et des incertitudes d’ici-bas. Elles sont gardées pour nous sans pertes possibles, mais avec la possibilité d’en jouir dès à présent par la foi.
— Enfin, elles ne risquent pas d’être abîmées par les hommes, car nous les possédons en Christ ressuscité, le chef de la nouvelle création. Quel contraste avec les malédictions dues à la chute d’Adam, le chef de la première création, ou avec Israël asservi sous la Loi!
Quelles bénédictions que celles du croyant établi en Christ! Soyons-en bien conscients, chacun, et réjouissons-nous toujours en pensant qu’il nous les a acquises par amour. Et soyons reconnaissants.
P.a.S
Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire