samedi 8 avril 2017

Prédication du dimanche de Rameaux

GUIDE DE PREDICATION

DIMANCHE 09 Avril 2017 : RAMEAUX

 Thème : AU MILIEU DES CRIS DE TRIOMPHE, JESUS ENTRE A JERUSALEM
 
Textes : ESAIE 12:1-6  ; MATHIEU 21:1-7

 
I - INTRODUCTION
II – DEVELOPPEMNT

 A-   Comprenons le thème

Le triomphe est un grand succès ; une victoire éclatante remportée dans une lutte, une confrontation, une compétition. On imagine l’excitation extrême que cela déchaîne du côté de la foule.

C’est exactement dans cette euphorie, dans une joie immense que la foule avait applaudi l’entrée de Jésus à Jérusalem.

 
B - Observation des textes

Dans le premier texte, Esaïe 12:1-6, la louange est adressée à l’Eternel dont la colère s’apaise et qui console son peuple après s’être irrité contre lui. Pour cela le peuple proclame que Dieu est sa délivrance en qui il met toute sa confiance. La force du peuple, le sujet de ses louanges c’est celui qui l’a sauvé. Aux sources du salut, ils puiseront avec joie. Ce peuple, en signe de reconnaissance est invité à faire éclater sa joie pour magnifier la grandeur du Saint d’Israël qui est au milieu de lui.
Dans le second texte, Mathieu 21 :1-7, Jésus envoie deux de ses disciples dans un village aux fins de lui amener une ânesse et son ânon. Le texte précise que cela est arrivé afin que s’accomplisse ce qui avait été annoncé par le prophète Zacharie (Zacharie 9 :9). Les disciples firent ce qui leur a été ordonné. Ensuite, ils apprêtèrent la monture du Roi annoncé sur laquelle Jésus s’assit.

C- Interprétation

Esaïe 12:1-6. Ce chapitre 12 du livre d’Esaïe est un chant de délivrance, le cantique du nouvel exode qui sera conduit par Jésus-Christ, le premier l’ayant été par Moïse (voir le livre de l’Exode). En certains points, ce cantique ressemble à celui de Moïse (Exode 15) ; (Esaïe 12 :2,4,5 ; Exode 15 : 2,3,11..).

Les versets 1-3 parlent de l’expérience du salut individuel (Tu diras en ce jour-là) tandis qu’il est question de la reconnaissance communautaire envers l’Eternel aux versets 4-6 (Vous direz en ce jour-là). En ce jour-là veut dire jour du salut eschatologique (relatif au jugement dernier), (Esaïe 10 :20). Le peuple qui a suscité la colère de Dieu et qui, de ce fait, s’est retrouvé confronté aux souffrances, aux sévices de la captivité en Assyrie et en Babylone est consolé par la miséricorde de celui qu’ils ont si profondément irrité.

Les sources du salut, c’est le Christ qui est aussi le rocher duquel Dieu a fait jaillir l’eau du désert (Exode 17 :1-7). L’eau, image du salut (Esaïe 55 :1 ; Jean 4 :10 ; Jean 7 :38-39). L’eau, image de la vie abondante en Christ (Tite 3 :4-6). L’eau, symbole de l’Esprit de Dieu (Jean 7 :37-39).

Parce que l’Eternel a manifesté, le peuple est exhorté à pousser des cris de joie et d’allégresse car celui qui le conduira désormais, c’est le Saint d’Israël, qui est grand au milieu de lui. C’est :

·         Le nouveau David, le roi dont le règne n’aura pas de fin (Luc 1 :31-33)

·         Le nouveau Salomon, qui possédera une sagesse hors du commun (1Rois 3 :11-12) et exercera le droit et la justice

·         Le nouveau Moïse, qui conduira le nouvel exode, non tant vers la terre promise, mais vers l’Eternel.
 

En Mathieu 21 :1-7, c’est de celui qui conduit le nouvel exode qu’il est question, se préparant à faire son entrée à Jérusalem pour s’y présenter comme le Roi des rois (Jean 18 :33-37).

 1 – D’entrée de jeu, il s’impose comme ayant droit et pouvoir sur toutes choses. Ecoutons Mathieu 21 :2 et 3. « LE SEIGNEUR EN A BESOIN » (Job 41 :11 ; Romain 11 :35 ; Deutéronome 10 :14)
 
2 – Comme il est dit en Esaïe 9 :5 « On l’appellera.. Dieu Puissant, Père éternel » , il ne s’entoure pas de fastes d’une cour royale. Ce faisant il nous montre les vertus à cultiver pour connaître la vraie grandeur à travers :

·         Sa monture, l’âne, une bête de somme calme, pacifique ;

·         Son humilité : l’âne, avec pour tout parement, les vêtements des disciples et ceux de la plupart des gens de la foule : les lépreux, les malades, les impotents, les aveugles, les sourds qui ont été guéris avec en tête Lazare qui a été ressuscité des morts. (Philippiens 2 4-11 ; Proverbes 18 :12 ; Proverbes 11 :2 ; Proverbes 22 :4)

·         Les composantes de son cortège : pas de chevaux, pas de chars, pas de trompettes et autres instruments de musique, mais des cris de la plupart des gens de la foule comme déjà précisé : « Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! »

Jour d’allégresse et de joie pour le peuple meurtri qui attendait dans la résignation son Roi. Jour de douleur aussi pour ce Roi qui sera incompris par ceux qui venaient de l’acclamer. Apercevant Jérusalem de loin et scrutant déjà le cœur de ses habitants il s’écrie (Mathieu 23 : 37-39). Mais l’humilité ne signifie pas couardise, lâcheté. Il savait ce qui l’attendait dans Jérusalem de la part des pharisiens, des scribes et ses sacrificateurs. Il avait une conscience claire de sa mission terrestre que rien ne saurait entraver.
 

  D- Application                                 

·         Sachons que le secret de la vraie grandeur, c’est l’humilité (Jacques 4 :10 ; 1Pierre 5 :6)

·         Ne nous effrayons pas devant les difficultés ; prenons courage. C’est l’assurance que Dieu donna à Josué.

·         Soyons les imitateurs du Christ en prenant pour exemple Paul (1Cor.11 :1).
 
 
 
Saint-Siege, Porto-Novo Ce guide ne fait que suggérer, orienter et ouvrir des pistes de recherche pour aider le prédicateur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire