samedi 26 août 2017

Prédication : LA VIE DE JOSEPH

GUIDE DE PREDICATION
DIMANCHE 27 AOUT 2017
 Thème : LA VIE DE JOSEPH
 Textes : Genèse 50 :15-21 ; Colossiens 3 : 12- 14

I - INTRODUCTION

II – DEVELOPPEMENT

A-   Comprenons le thème

Vie : Existence humaine considérée dans sa durée.
Joseph : signifie : « Que Dieu m’ajoute un autre fils ». Onzième fils de Jacob, premier né de Rachel.
Figure : image, visage, modèle,
Par ce thème comprenons ceci : Quelles leçons tirer de l’existence de Joseph ?

 
B - Observation des textes

Genèse 50 : 15-21 : Inquiets, les fils de Jacob se demandèrent, après la mort de leur père, s’ils ne seraient pas l’objet des représailles de leur frère Joseph.
Ils firent porter à Joseph l’ordre donné par leur père avant de mourir : «  Pardonne le crime de tes frères et leur péché. »  Ses frères viennent solliciter sa clémence et il les rassure en les consolant.

Colossiens 3 :12-14. Paul, dans ce texte, dit aux Colossiens de se revêtir de sentiments de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Il les exhorte à se supporter les uns les autres et à se pardonner réciproquement en imitant Christ qui a pardonné. Il les invite, par-dessus toutes ces choses à revêtir de l’amour qui est le lien de la perfection.
 

C – Interprétation

Genèse 50 : 15-21, Les frères de Joseph craignent pour leur vie. Maintenant que leur père est mort, ils se demandent ce que leur frère, devenu très puissant en Egypte, ferait de leur vie pour assouvir sa vengeance pour leur crime. Mais leur appel au pardon joint à l’ordre de compassion ont fait dire à Joseph Genèse 50 : 15-21 .

En effet, Joseph a été l’objet d’une affection toute particulière de leur père Jacob, ce qui lui attira la haine de ses frères (Genèse 37 : 3 -4), ainsi que Jésus était le Fils bien-aimé de Dieu (Mathieu 3 :16-17 ; Mathieu 17 :5). Ses songes ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ses frères conçurent le projet de le tuer, mais en fin de compte il fut vendu et conduit en Egypte. Le crime est consommé puisque l’intention vaut l’acte (Genèse 37 : 18-23 ; 26-28). Jésus- Christ fut de même vendu par Judas pour trente pièces d’argent (Mathieu 26 :15), le salaire du crime.

En Egypte, Joseph subit le test de plusieurs épreuves dont il sort vainqueur. Tout ceci le conduit à la gloire (Genèse 41 : 38-44). Après la passion, Jésus connaît le Gloire. Il ressuscite des morts (Mathieu 28 :5-7) et retourna dans la Gloire du Père (Actes 1 : 10-11, Psaumes 24 : 7-10).

Sur la croix, Jésus-Christ accorde son pardon à ceux qui l’ont méprisé, abandonné, frappé, humilié, crucifié en ces mots : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23 : 33-34).

Joseph, tenant compte de l’ordre de leur père et de l’appel à la clémence de ses frères, accorde le pardon à ses frères, mais avant, il s’en explique (Genèse 50 :19-20). Après quoi, il rassure (Genèse 50 :21).

A n’en point douter, Joseph est donc un type de Jésus-Christ. La crainte de Dieu, la foi et la confiance en Dieu, la patience, l’espérance étaient aux avant-postes de chaque étape de sa vie. Il avait la parole de Dieu inscrite dans son cœur (Proverbes 25 :21-22 ; Romains12 :19-21).

Bel enseignement à retenir et surtout à mettre en pratique.

Paul, dans le second texte, abonde dans ce sens, en énumérant aux saints de Colosses quelques caractéristiques de la vie abondante en Christ :

-       Se revêtir de sentiments de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience ;

-       Se supporter les uns les autres ;

-       Se pardonner réciproquement comme Christ a pardonné ;

-       Par-dessus tout cela, se revêtir de l’amour qui est le lien de la perfection. Oui, l’amour, le vrai (1Corinthiens 13 : 4-7 ; Jean 13 : 34-35 ; 2Jean5 ; 1Jean4 : 20-21).


 D – Application

-       Accepter les épreuves et les traiter, tout en ayant foi et confiance, en se plongeant dans la parole de Dieu et en s’adonnant à la prière, conduit à la gloire. L’humilité précède la gloire (Proverbes 15 :33).

-       Sachons que «  tout concoure au bien de ceux qui aiment Dieu » (Romains 8 :28)

-       Quand nous récitons la prière du Seigneur que nous appelons l’oraison dominicale, faisons très attention à être sincères dans ce que nous disons, à savoir : « Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ».

-       Le faisons-nous vraiment ? Combien de fois l’avons-nous fait dans notre vie quand on entend dire : « Je pardonne mais je n’oublierai jamais ».

-       Lisons et méditons Mathieu 6 : 14-15.
 

III – CONCLUSION
 
 
D’après guide du Prédicateur 2017. / Saint Siège Porto-Novo

« Ce guide du prédicateur n’est pas la Bible et ne saurait la remplacer. Il n’est pas non plus une panacée. Il ne fait que suggérer, orienter, guider et parfois, ouvrir des pistes de recherches afin d’aider le prédicateur à ne pas s’éloigner du thème et des textes choisis pour en éclairer le sens.. »

« Le prédicateur éduque et enseigne au cours des différents cultes de la semaine, non pas ce qu’il veut, mais ce que le thème et les textes lui imposent d’enseigner. Il faut qu’il veille sur sa conduite afin d’être un exemple, une référence pour ceux qui l’écoutent.. »
 

Pour compléter lisez :
 
-       « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ;

mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. » Mathieu 6 : 14 – 15

-       « Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ?

Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.

» 2Jean 4 :20-21

-       « L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux ; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil,

Il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal,

il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ;

il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. » 1Corinthiens 13 : 4-7.
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire