mardi 29 août 2017

LES EPREUVES : DES MOYENS D’EDUCATION DU CROYANT PAR DIEU

PREDICATION :
 
Thème : LES EPREUVES : DES MOYENS D’EDUCATION DU CROYANT PAR DIEU

 
Textes : Genèse 48 : 11-16 / Jean 5 : 7-11

Introduction

 
La fidélité de Dieu ne garantit pas au croyant une vie libre de toute souffrance, de toute douleur, de toute épreuve et de tout problème.

Paul désirait par exemple prêcher l’Evangile à Rome et c’était également la volonté de Dieu qu’il le fasse. Cependant c’est dans les chaînes et après bien de contretemps, des tempêtes, un naufrage et de nombreuses épreuves que Paul arriva dans la capitale de l’empire romain (Actes 28 versets 11-16).

Bien que Paul soit resté fidèle, Dieu ne lui a pas tracé un chemin facile et exempt de tout problème. De même si nous sommes dans la volonté de Dieu et que nous lui sommes fidèles, cela n’empêchera pas forcément qu’il nous fasse emprunter des sentiers difficiles et permette que nous rencontrions des obstacles.
 
 En fait Jésus a enseigné que nous devions nous attendre à de telles tragédies (Jean 16 versets 1-4) et verset 33).

Cependant nous pouvons nous rappeler que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » (Romains 8 verset 28) comme St Paul le dit si bien. 

Dieu a promis que les épreuves et les persécutions concourent au bien de ceux qui l’aiment et obéissent à ses commandements. 

Joseph a vécu ses épreuves et Dieu l’a glorifié après (Genèse 50 verset 20) puisque c’est de lui qu’on nous parle dans le 1er  texte et de ses fils à qui son père Jacob inclut dans sa prière de bénédiction divine en se rappelant que l’Eternel a été son berger tout au long de sa vie. 

Dans un premier temps, nous allons brosse les deux lectures du jour et puis nous parlerons des épreuves que Dieu utilise pour nous éduquer comme le souligne le thème de la semaine.

 

I – A propos des deux lectures : GENESE 48  versets 15-16 et Jean 5 versets 7-11

 
1-1   : Genèse 48 versets 15-16

Combien sont touchantes les paroles prononcées par Jacob lorsqu’il bénit Joseph à travers ses deux fils Ephraïm et Manassé. « Que le Dieu devant la face duquel ont marché mes pères Abraham et Isaac , le Dieu qui a été mon berger depuis que je suis jusqu’à ce jour, l’ange qui m’a délivré de tout mal, bénisse ces jeunes hommes ».

Jetant un regard en arrière, au terme d’une vie de 147 ans, Jacob a pleinement conscience de ne pas avoir toujours marché devant Dieu, ce qui n’est pas le cas de ses pères. Malgré leur défaillance, leur marche dans leur son ensemble a respecté la volonté divine.

Mais bien qu’il soit amené à porter un tel jugement sur sa vie, Jacob peut rendre témoignage à la sollicitude de celui qui ne l’a jamais abandonné.  « Le Dieu qui a été mon berger depuis que je suis jusqu’à ce jour ».

De quels soins a-t-il été l’objet tout au long de sa vie?  Il a éprouvé lui aussi ce que David exprimera plus tard dans le psaume 23 : verset 4 en disant « ta houlette et ton bâton me rassurent ».

 Il a même ajouté que « l’ange qui m’a délivré de tout mal », ce qui traduit la puissance et la délivrance de Dieu.

Arrivés à une certaine étape du chemin de notre vie, nous devons nous aussi jeter un regard en arrière  pour savoir si nous avons marché devant la face de Dieu. Cette question qui peut nous amener à baisser la tête, nous invite dès lors à une vraie et profonde réflexion.

Elle nous fait donc toucher du doigt notre extrême faiblesse et mesurer le déclin au regard de la marche et du témoignage de nos devanciers. Sans doute, ils n’ont pas été exempts de défaillance en tant qu’humains mais ils ont été caractérisés par la piété, la crainte de Dieu, la simplicité dans la foi, l’obéissance à la Parole de Dieu.

Nous pouvons parler du Dieu devant qui ont marché nos pères mais chacun de nous peut il ajouter « le Dieu qui a été mon berger depuis que je suis jusqu’à ce jour, l’ange qui m’a délivré de tout mal »

Au travers des difficultés du chemin, en présence de dangers et face aux pièges de l’ennemi, combien nous étions heureux de constater la fidélité de notre divin Berger, la puissance de celui qui nous a secourus et délivrés ? Que serait il advenu de nous si nous avions bénéficié de telles ressources à notre disposition ? Ces ressources demeurent sur le chemin qui est devant nous.


1-2    : Jean 5 versets 7-11

Après 38 ans de maladie cet homme a fini par s’habituer son handicap. Personne ne l’a jamais aidé, il n’a aucun espoir de guérison et s’est résigné à son sort. Sa situation semble désespérée.

Mais quel que soit le handicap dont nous souffrons, Dieu peut répondre à nos besoins et combler nos attentes les plus profondes. Ne perdons donc jamais courage à cause de ce que nous vivons comme épreuve.

En dépit de notre situation et même à cause d’elle, Dieu peut avoir une mission particulière à nous confier. Nombreux sont ceux qui ont pu venir en aide aux autres parce qu’ils avaient surmonté leurs propres souffrances.

Dieu a un plan merveilleux pour chacun de ses enfants (Jérémie 29 versets 11-13). Mais il permet :

-          que se plan se réalise sans problème ;

-          qu’il y ait parfois des épreuves à surmonter.
 

 II : Les épreuves : des moyens d’éducation du croyant par Dieu

On dit facilement lorsque tout va mal que c’est satan qui nous met les bâtons dans les roues pour nous empêcher d’avancer en tant que chrétiens. Mais même si satan n’apprécie pas que nous nous approchions de Dieu et met tout en œuvre pour nous décourager et nous éloigner de lui, il ne faut pas oublier que notre Seigneur est le créateur de toutes choses.
 
Esaïe 45 verset 7 nous dit que Dieu est le créateur de la lumière mais aussi des ténèbres, il crée la prospérité mais aussi l’adversité.

La vie du croyant n’est pas une promenade tranquille. Dieu ne nous a jamais promis une vie exempte de difficultés, ni d’épreuves. 

2-1 : L’épreuve comment se manifeste t-elle ?

Lorsque survient l’épreuve, sous quelle forme se présente-t-elle ?

Dans ce contexte, nous cherchons souvent l’origine de l’épreuve et son auteur.

▪ Qu’est-ce qu’une épreuve ? 

Différents termes peuvent désigner l’épreuve à travers : une peine, une souffrance, une maladie, un malheur, une tribulation et une détresse.

En français, le verbe éprouver  signifie tester, tenter, passer au contrôle etc.

Comme nous pouvons le constater, l’épreuve est toujours un moment de vérité, éprouvant la résistance des personnes ou des choses. Comme on dit dans le monde : ça passe ou ça casse.

 ▪ L’apôtre Paul cite l’épreuve du tribunal du Christ qui jugera la qualité ou la valeur de nos œuvres en ces termes : « l’œuvre de chacun sera manifestée, car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun ». (1 Corinthiens 3 versets 13-15)

Pour un enfant de Dieu, l’épreuve est un moment de vérité. L’épreuve le confronte à la réalité, à la qualité et à la fermeté de ses engagements, en conséquence, sa foi, son amour pour Dieu, sa persévérance, sa patience et sa fidélité sont testés.

 
2-2 ) Les diverses et nombreuses origines des épreuves

 a)     Dieu suscite parfois l’épreuve ou la permet.

 Abraham a vécu cette situation (Genèse 22 verset 1). Ici nous constatons que c’est Dieu lui-même qui a éprouvé Abraham afin de mettre en évidence une foi basée sur l’obéissance, l’attachement, la crainte de Dieu et une grande confiance.

A plusieurs reprises, dans différentes circonstances, Dieu a mis son peuple, Israël à l’épreuve  en le plaçant devant des défis pour tester sa fidélité, sa foi, son obéissance et sa persévérance.

▪ L’épreuve de l’obéissance : Exode 15 verset 25 ; Exode 16 versets 4-5 et Exode 16 versets 27-28.

 ▪ L’épreuve de la confrontation à la grandeur, la gloire et la sainteté de l’Eternel en rapport avec l’appel à la sanctification de son peuple : Exode 20 versets 18-20.
 
▪ L’épreuve de la séduction en rapport avec le discernement des faux prophètes (Deutéronome 13 versets 1-4)

b)     Les épreuves suscitées par les adversaires de la foi

 Jésus a prévenu ses disciples dans Jean 16 verset 33 à savoir que nous allons connaître des tribulations. Paul enseigne en ce sens dans 2 Thimothé3 verset 12.

Ces genres d’épreuves sont des sujets de joies, ce sont des souffrances endurées à cause du Seigneur.  (1 Pierre 4 verset 13 ; 1 Pierre 1 verset 6 et Jacques 1 verset 2).

c)     Les assauts de notre adversaire le diable : 1 Pierre 5 versets 8-11

Le combat spirituel est le lot de tous ceux qui placent leur confiance en Dieu, c’est le combat de la foi, de la prière, de la propagation de l’évangile. Il se mène contre les forces occultes et avec des armes spirituelles. (Ephésiens 6 versets 11-18 et 2 Corinthiens 10 verset 4).

d)     Les difficultés, les souffrances et les malheurs de la vie

 
▪ Il y a des épreuves extrêmement pénibles et qui échappent parfois à notre compréhension  sur le moment : la maladie, les infirmités, les problèmes familiaux, la mort d’un être cher, le chômage etc.

▪ L’épreuve qui touche à notre intégrité physique : les maladies,  et les infirmités surtout lorsque les prières de guérison ne portent pas vite leurs fruits. Cela est encore pénible lorsqu’un être cher est concerné par cette maladie ou infirmité.

▪ L’épreuve humiliante pour le chrétien qui fait l’objet de railleries et de jugements de la part de son entourage, celle subie par Job. Son histoire est celle du juste éprouvé. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait en raison de sa relation avec Dieu et sa fidélité qui devait lui épargner cette souffrance. De plus, il était accusé par ses amis et il lui semblait que Dieu s’est détourné de lui. A la fin il a été éclairé par Dieu puis délivré. (Job 42 versets 10-17).

 
2-3) Le but de l’épreuve

Les épreuves quelques soient leurs origines ou leurs formes sont utiles si nous savons nous rapprocher du Seigneur et nous tenir à l’écoute de son conseil car elles servent à:


a)     nous garder humbles (Deutéronome 8 verset 2 et verset 16). Le texte le plus éprouvant de la bible est 2 Corinthiens 12 verset 7.

b)     nous amener à chercher le Seigneur (Psaume 27 versets 7-9 et Jacques 5 verset 13 ;

 
c)     produire en nous la patience de façon à parvenir à une plus grande maturité spirituelle. (Jacques 1 versets 2-4). Il faut que notre patience se reflète à travers notre conduite et s’accompagne d’actes parfaits. Ainsi nous serons remplis de force pour atteindre le but fixé. Alors nous serons irréprochables et il ne nous manquera rien.

d)     fortifier notre foi (1 Pierre 1 versets 7-9)

 
e)     nous examiner et à nous sanctifier. (Psaume 32, Psaume 38 et Jacques 4 versets 7-10). Lorsqu’une épreuve est une correction divine car cela arrive aussi, alors relisons ce que les écritures disent en ce sens. (Hébreux 12 versets 5-11).
 

f)      glorifier Dieu. Ne perdons donc pas confiance mais efforçons nous de nous projeter sur la fin de l’épreuve, sur la délivrance qu’accorde l’Eternel. (Lamentations de Jérémie 3 verset 18).

 
2-4) Quelles sont les réponses de Dieu aux supplications des croyants éprouvés ?

 a)     C’est un oui : Dieu répond positivement lorsque l’épreuve est conforme à sa volonté.
 
b)     C’est un non : Dieu répond par la négative tout en donnant l’encouragement nécessaire pour supporter l’épreuve, parce qu’il réserve de meilleures choses pour nous.

 c)     Plus tard : Dieu nous laisse attendre parce qu’il veut que nous comprenions que sans lui nous ne pouvons rien, que nous devons mettre toute notre confiance en lui, que ce n’est pas volonté, qu’il est plus avantageux de nous soumettre à lui, qu’il a d’autres choses plus importantes à nous faire découvrir avant de résoudre notre problème ou mettre un terme à l’épreuve que nous subissons. Il va utiliser cette épreuve pour sa gloire aux yeux de notre entourage et des autres.
 

Conclusion

 ▪ Notre attitude dans l’épreuve doit être : la confiance en Dieu, la prière, la foi, la patience, l’humilité, la soumission à sa volonté dans l’attente de la délivrance.
 
▪ Appuyons nous sur la fin que notre Seigneur accorde à ceux qui se confient à lui. (Jacques 5 verset 11 et 2 Pierre 2 verset 9). 

▪ Souvenons-nous et proclamons que Dieu délivre toujours de l’épreuve (Psaume 34 verset 19 et 1 Pierre 5 versets 6-11)

 
par le Vénérable Suprême Evangéliste David ABIASSI
Paroisse-Mère – France - 06 Août 2017
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire