mercredi 28 mars 2018

CHRIST A SOUFFERT LA MORT POUR LE SALUT DE L’HUMANITE

GUIDE DU PREDICATEUR

Jeudi Saint 29/3/2018

 Thème : CHRIST A SOUFFERT LA MORT POUR LE SALUT DE L’HUMANITE   
Textes: Esaïe 53 : 6-12 ; Philippiens 2 :5-11.


I – INTRODUCTION
II - DEVELOPPEMENT
 
A – Comprenons le Thème :
 
Christ : Oint de Dieu, le Messie, l’envoyé de Dieu.
Souffrir la mort : Ressentir en soi d’atroces douleurs jusqu’à en perdre la vie.
Salut : Du verbe sauver ; le salut, c‘est le fait d’échapper à un danger, à un mal. Le mot biblique contient l’idée de délivrance.
Humanité : Ce substantif veut dire tous les hommes et toutes les femmes qui couvrent toute la surface de la terre.
 Le thème reformulé : l’Oint de Dieu a accepté de supporter les sévices dans sa chair pour sauver l’ensemble des hommes et des hommes peuplant la planète Terre de la mort éternelle.
 

B – Observation des Textes

Le Premier texte (Esaïe 53 : 6-12) dit que les hommes étaient errants comme des brebis, et que chacun suivait sa propre voie jusqu’à ce que, tel une brebis qu’on conduit à la boucherie, le Sauveur, sans ouvrir la bouche pour se plaindre, a été maltraité et opprimé pour eux, à cause de leurs péchés. Après ce sacrifice, Dieu le couvrira de gloire, comme un héros qui revient vainqueur d’une expédition.
Quant au second texte (Philippiens 2 :5-11), les Philippiens sont invités à prendre comme exemple le CHRIST en recherchant en toute occasion l’humilité afin d’être un jour honorés comme le Sauveur l’a été par son Père après son humiliation par les hommes.

 
C- Interprétation
 
Esaïe 53 : 6-12 :
Tout le chapitre d’Esaïe 53 est une prophétie sur les souffrances et la mort expiatoire de Jésus-Christ. Le passage, objet de la prédication de ce jour, décrit à grands traits :

1-     Les raisons de la souffrance du Christ ;
2-     Son attitude face à la souffrance ;
3-     La gloire dont Dieu le couvrira après sa victoire sur la mort.

La Bible nous apprend que tous les hommes sont pécheurs :
 
-       Par nature (Ps. 51 :7). Nous avons hérité ce statut d’Abraham et Eve et cela a conduit à la mort physique (Genèse 3 :19) puis spirituelle (Genèse 3 : 21-22) ;
-       Par décret divin (Romains 3 : 23) ;
-       Par nos actes.

Mais Dieu, dans son dessein initial, n’a pas destiné la plus merveilleuse de sa création à la mort mais à la vie. C’est pourquoi il déclare ceci en (Ezéchiel 33 :10-11). Dieu qui s’est irrité contre l’homme en le condamnant à la mort est encore le seul capable de le sauver de cette mort. Il est Esprit et ne meurt pas mais voici ce que dit l’Ecriture : « Et presque tout, d’après la loi, est purifié par le sang et SANS EFFUSION DE SANG, IL N’Y A PAS DE PARDON » 5Heb ; 10 :22). C’est pourquoi, dans sa Toute-Puissance, il enverra pour la purification des péchés, son Fils qui est le REFLET DE SA GLOIRE et l’EMPREINTE DE SA PERSONNE (Hébreux 1 :1-3).

C’est donc Lui, selon la prophétie d’Esaïe 53, qui viendra pendant que nous étions errant comme des brebis et que chacun suivait sa propre voie :
 
-       à  notre rescousse, en se laissant maltraiter et opprimé à notre place à cause de nos péchés en vue de notre réconciliation avec Dieu (Esaïe 53 :5) ;
-       nous apprendre à souffrir en silence pour la bonne cause (1Pierre 4 :12-16) ;
-       à savoir la gloire et l’élévation qui seront nôtres (Esaïe 52 :13-15 ; Esaïe 53 : 12 ; 2Corinthiens 1 :5-7 ; Hébreux 2 : 9-10).

Le second texte, (Philippiens 2 :5-11) est tiré de sa lettre que Paul adresse, depuis sa prison à Rome aux Philippiens pour lees encourager à préserver dans la connaissance du Seigneur, et ce, dans l’unité, l’HUMILITE, la communion fraternelle et la paix. Par rapport à l’humilité,  il les exhorte à avoir en eux les sentiments qui étaient en Jésus-Christ :

-       l’humilité qui consiste à l’oubli de soi, au dépouillement de soi et aussi au sacrifice de soi (Romains 12 :1) ;
-       l’obéissance jusqu’à la mort même jusqu’à la mort sur la croix.

Jésus-Christ savait lui-même tout ce qui l’attendait venant des juifs et de leurs chefs ainsi qu’en (Math.16.16 :21) il le prophétisait. N’est-ce pas qu’il disait à ses apôtres que TOUT POUVOIR M’A ETE DONNE dans le ciel et sur la terre » et à Pilate (Jean 18 :36) et et que de ce fait, il pouvait s’épargner ces souffrances ?

Ayant une conscience claire de la mission de rédemption qu’il venait accomplir, écoutons ce qu’il dit avec humilité et stoïcisme aussi (Matt.26 :38-42). Il obéit à la volonté de son Père et s’y plie. En retour, comme dans le premier texte, il reçoit comme récompense de la part de Dieu son Père, l’élévation, le privilège d’être adoré, glorifié et la reconnaissance universelle (Philippiens 2 :9-11).

 
D – Application
 
1      - Sachons que, dans notre vie de chrétiens, des circonstances nous imposeront de souffrir comme avant nous les apôtres, et tous ceux qui sont installés dans les différents ministères.
2      - Soyons, comme Christ, la brebis qu’on conduit à l’abattoir et qui n’ouvre pas la bouche.
3      - Faisons tout cela avec l’espérance que, ce que dit le cantique s’accomplira aussi sur nous : « Les chants après les larmes, le trône après la croix »
  

III – CONCLUSION

 
=> à vous de développer..

 
D’après guide du Prédicateur 2018.
Saint Siège Porto-Novo
Lire la suite
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire