samedi 24 mars 2018

JESUS-CHRIST ENTRE A JERUSALEM COMME ROI


GUIDE DU PREDICATEUR

Dimanche 25/03/2018 : Rameaux

 
 JESUS-CHRIST ENTRE A JERUSALEM COMME ROI

 
Textes: Esaïe 62 : 10-12 ; Jean 12 : 12 -15

 
I – INTRODUCTION

II - DEVELOPPEMENT

 
A – Comprenons le Thème :
 

Jésus-Christ : Oint de Dieu, Sauveur et libérateur du peuple de Dieu. Jésus est le nom personnel du Seigneur comme homme (Matthieu 1 :21). Conçu par l’Esprit Saint (verset 20), il est né de la vierge Marie. Christ signifie oint, libérateur envoyé de Dieu.

Entrer : Passer de l’extérieur à l’intérieur d’un lieu ; pénétrer.

Jérusalem : Capitale de la Palestine, située en Judée à 750-800 mètres d’altitude. Sa fondation remonte autour de 1500 ans avant Jésus-Christ. Jésus y vint à plusieurs reprises. Il reproche à Jérusalem d’être la ville qui tue les prophètes et qui lapide ceux qui lui sont envoyés (Matthieu 23 :37 ; Luc 13 :34). Il y fut crucifié.

Comme : Exprime la comparaison avant un verbe à l’indicatif ou au conditionnel, ou sans verbe. Indique à quel titre on agit, en quelle qualité on considère quelqu’un ou quelque chose. Ex : Jésus est accueilli à Jérusalem comme on recevait un roi.

Roi : Personne qui, en vertu de l’élection ou de l’hérédité, exerce, d’ordinaire à vie, le pouvoir souverain.

 
« Jésus-Christ entre à Jérusalem comme Roi » pourrait signifier :

Le Sauveur et Libérateur envoyé de Dieu entre comme Roi, avec les honneurs dus à son titre, à Jérusalem (ville de la Palestine où il sera crucifié).

 
 

B – Observation des Textes

 
Esaïe 62 : 10-12. Dieu demande aux habitants de Jérusalem de sortir pour préparer le chemin aux exilés du peuple de Dieu qui sont en route pour revenir au bercail. Dieu promet d’annoncer à tous les peuples, l’arrivée du sauveur d’Israël ( (son peuple) qui vient accorder la paix et le salut de sorte que Jérusalem deviennent un pôle d’attraction.

Jean 12: 12-15.  Le lendemain, après que Jésus eut rendu visite à Lazare (c’est-à-dire le dimanche avant crucifixion), Jésus entra à Jérusalem. Une foule de personnes, venues célébrer la Pâque à Jérusalem, étaient venues à sa rencontre avec des rameaux de palmiers dans la main. Ils crièrent : Hosanna ! glorifiant Dieu et Jésus assis sur un ânon. Ils proclamèrent Jésus est Roi et Sauveur.

 
 

C- Interprétation

 
Le Premier texte (Esaïe 62 : 10-12) est l’une des nombreuses prophéties messianiques. Ici Dieu répond aux nombreux cris de son peuple par la promesse d’un Sauveur qui le libère de ses oppresseurs et lui donnera la paix tant recherchée.

En effet le peuple d’Israël s’était écarté de la voie de Dieu et ceci lui avait valu une oppression de la part de la part de ses ennemis dont il pouvait facilement se libérer (1Samuel 12 :9 ; Esaïe 3 :12) s’ils ne s’étaient pas éloignés de Dieu. Plusieurs d’entre le peuple furent exilés en Babylone (2Rois 24 :14). Alors pour restaurer sa gloire profanée par les enfants d’Israël, le Seigneur annonce la venue d’un Roi (Esaïe 49 :6) qui rassemblera les exilés de son peuple (Esaïe 11 :12). Alors les exilés sont invités à franchir les portes de Babylone et à rentrer dans le pays d’Israël par chemin bien pavé avec une bannière fièrement levée (Esaïe 62 :10). Dieu proclame au monde entier que le Sauveur d’Israël arrive en la personne du Messie, et qu’il récompensera son peuple (Esaïe 62 : 11) ; Apocalypse 22 :1é). Ils porteront le digne nom de peuple saint et Jérusalem sera appelée « recherchée, ville non délaissée ». Ce paragraphe voit au-delà du retour de la captivité babylonienne et concerne le rétablissement final d’Israël lors de la seconde venue du Christ.
 

L’extrait de l’évangile selon Jean (Jean 12: 12-15), est le récit de la réalisation de la promesse divine. Les branches de palmiers dont il est question dans ce texte, sont un symbole de repos et de paix et surtout de victoire après l’épreuve (Apocalypse 7 :9). Le mot Hosanna signifie ‘Sauve maintenant nous t’en prions » (Ps.118 :25). En unissant ces deux pensées, il semble que la foule reconnaissait Jésus comme Celui qui est envoyé par Dieu pour les sauver de la cruauté des Romains. C’est aussi le signe qu’il leur accorde le repos et la paix après l’oppression dont ils ont été longtemps victimes de la part des païens. Ce qui retient l’attention, est la façon de paraître de ce grand Roi et Sauveur à cette époque-là : Il est assis sur un ânon, signe d’une grande humilité. Il vient instaurer la Paix alors que le peuple attendait un roi guerrier qui les délivrerait de l’occupant Romain, comme il est déjà dit plus haut. C’est aussi d’une grande humilité (Jean 12 : 14 ; Zacharie 9 :9) qu’il était apparu, le peuple révéla son identité en le glorifiant (Jean 12 : 13). C’est une leçon de vie que tout véritable chrétien doit assimiler. Le Roi des rois s’est humilié pour recevoir la gloire (Jean 8 :50, 54 :Jean 13 :31 ; Hébreux 2 :7,9). Ainsi « Quiconque s’élèvera sera abaissé et qui quiconque s’abaissera sera élevé » (Mathieu 23 :12). Le Christianisme est un mode de vie. Ceux qui ne sont pas capables de s’y conformer en imitant le Seigneur (1Corinthiens 11 :1), en s’humiliant, en cultivant l’amour.. seront profondément déçus quand le Seigneur reviendra dans sa gloire (Matthieu 7 :20-23). Car c’est en se dépouillant lui-même de la gloire qu’il avait auprès du Père donc en s’humiliant que Jésus-Christ nous a rachetés par son sang, pour faire de nous des enfants de Dieu (Ephésiens 1 :7 ; Romains 5 :9).
 


D – Application

 
-              Bien-aimés, comme étrangers et voyageurs sur la terre, abstenons-nous des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme. (1Pierre 2 :11)

-              Conduisons-nous avec crainte pendant le temps de notre pèlerinage, sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que nous avons été rachetés de la vaine manière de vivre que nous avions héritée de nos pères. (1Pierre 1 :17-18).

 
 
D’après guide du Prédicateur 2018.
Saint Siège Porto-Novo
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire