vendredi 10 mars 2017

FEMME ! QUELLE EST TA PLACE AU SEIN DE LA COMMUNAUTE ?


GUIDE DE PREDICATION

DIMANCHE 12 Mars 2017
 
 FEMME ! QUELLE EST TA PLACE AU SEIN DE LA COMMUNAUTE ?
 
Textes : RUTH 1:15-20 ; JEAN 2:3-5


Le thème peut-être reformulé ainsi : Femme ! As-tu conscience du rôle qui est le tien au sein de ton groupe social (l’Eglise et la nation ) ?

 
 Observation des textes

 
Le premier texte, Ruth 1:15-20 nous rappelle l’histoire de Ruth qui se trouve très attachée à sa belle-mère Naomi, après la mort de son mari. Sur insistance de Naomi, Orpa sa deuxième belle fille, finit par s’éloigner d’elle en retournant vers son peuple et vers ses dieux. Mais Ruth s’obstinait à suivre Naomi et à la servir jusqu’à son dernier souffle.

Le second texte Jean 2:3-5 nous relate la délicatesse d’une femme, Marie, la mère de Jésus aux noces de Cana en Galilée, Marie était invitée à cette cérémonie au même titre que Jésus et ses disciples. Notons au passage que la présence de Marie et des disciples de Jésus aux noces de Cana leur donne le privilège d’être des témoins du premier miracle du Sauveur. Confiance en la toute-puissance de l’Esprit Saint qui agit déjà dans son fils peu ordinaire. Marie sollicita son concours, lorsque les invités n’avaient plus de vin. Malgré la dure (mais juste)  réponse de Jésus à sa mère au verset 4 de Jean 2, Marie adopta une attitude prudente, délicate et discrète : Faites ce qu’’il vous dira Jean 2:5.

 
Interprétation

 
Les deux textes nous ramènent à l’histoire de deux femmes vertueuses et exceptionnelles. L’une est appelée Ruth, belle-fille de Naomi éplorée avec la mort de ses deux fils. Ruth n’avait pas cherché à se remarier après la mort de son mari, tant elle aimait se belle-mère et se dévouait pour elle. Ruth forçait l’admiration des gens de Bethlehem  cause de son dévouement dans le service (Ruth1 :19). C’est là une preuve d’amour inconditionnel et de dévouement dans le service, à l’instar de la prophétesse Déborah en Israël (Juges 4 :6-9) et d’Abigaël, femme de Nabal, artisane de paix entre son mari et le roi David, 1Samuel 25 : 23-28.

L’autre femme, la vierge Marie, mère de Jésus, témoin de tous les instants de la vie de l’enfant Jésus, se veut délicate et très discrète. Malgré son privilège dde mère du Messie, elle n’est pas instante dans ses services auprès de son fils. Elle se confondait aux invités des noces de Cana en Galilée : elle ne s’affichait pas quand bien même elle avait voulu se rendre utile à cette communauté de Cana, en sollicitant le pouvoir de miracles de son fils. Elle l’a fait avec beaucoup de diplomatie Jean 2 :3. De plus, la réaction de Jésus Jean 2 :3  a suscité la discrétion de Marie Jean 2 :5.

Ces deux femmes nous montrent la pleine capacité et l’utilité de la femme à servir sa communauté et par ricochet Dieu. Si la communauté sous-entend ici l’église et la nation, la femme doit prendre conscience de son rôle à ces deux niveaux.

D’abord, les femmes dans l’Eglise doivent prendre à cœur leurs responsabilités et jouer à fond les rôles qui leur incombent : éducatrices, conseillères, commissaires, artisanes de paix comme Abigaël (1Samuel 25 :32-37). Elles doivent être des modèles ppour les jeunes filles et pour les jeunes mariées. Tite 2 :3-5. En compagnie de son mari Aquilas, Priscille (Prisca) exposait la voie de Dieu à travers les Ecritures. Actes 18 :24-26.

La femme chrétienne peut aussi occuper de hautes fonctions dans l’administration et dans les instances de prise de décisions de son pays. Aujourd’hui, les femmes investissent tous les corps de métiers, mêmes ceux qui exigent bravoure, courage et le go^t du risque : armée, gendarmerie, police, douanes, etc. Dans le royaume de Danxomè, la bravoure des amazones (femmes guerrières) n’est plus à conter.

Les femme chef d’Etat, promoteurs d’entreprises, PDG de société, officiers, professeurs titulaires, ne sont plus rares de nos jours. Mais l’exercice de tous ces corps de métiers par une femme chrétienne requiert de la dignité, de la probité, de la justice et de la vérité (Galates 3 :26-27).


Application
 

1-     Ruth était une femme très aimable qui s’est mise au service de sa belle-mère Naomi. Ruth 1 :16-17.

2-     Marie, bien qu’étant la mère de Jésus, s’est très tôt mise au service de ce dernier et de la communauté dans la plus grande discrétion Jean 2 :5.

3-     Malgré la position qu’occupe une femme dans sa communauté, elle doit toujours être soumise à son mari, à l’instar de la prophétesse Déborah. Juges 4 :4. Elle doit également savoir qu’elle ne doit pas prendre de l’autorité sur l’homme par ses propos Juges 4 :9 ; Timothée 2 :19.

4-     A l’instar d’Anne, la femme chrétienne est aussi appelée à servir le Seigneur dans le jeûne et dans la prière. Elle doit aussi avoir du plaisir à témoigner de Christ à son entourage. C’est une obligation pour tout chrétien. Le constat aujourd’hui est que très peu de femmes s’intéressent à la parole de Dieu. Pour la plupart, elles affectionnent des choses du monde devenant ainsi les maillons faibles de l’Eglise.

5-     Dans les foyers, les écoles, l’Eglise, il faut assurer à la petite fille, l’instruction, l’éducation et la formation qui lui permettront d’assurer un rôle efficient dans la communauté (Eglise et Nation).

 
CONCLUSION


Lire la suite ici

 D’après guide du Prédicateur 2017.
Saint-Siège Porto-Novo

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Pour bien developpé ce thème, il vous faut avoir des connaissances concernant LE DIVIN, notamment les connaissances concernant l’origine de l’adjectif FEMELLE et qui est l’adjectif que LE DIVIN a donné au SAINT ESPRIT. Parler du véritable rôle de la FEMME revient à parler du SAINT ESPRIT et de son travail ; et l’on ne pourrait parler du SAINT ESPRITe LA FORCE DIVINE sans parler de son conjoint qui quant à lui a l’adjectif MALE : ce conjoint c’est LA PENSEE DU DIVIN.

    C’est ainsi que pour bien développer ce thème, il faudrait commencer par LE DIVIN.

    Vous trouverez les connaissances necessaires dans "LE LIVRE DE LA FORMATION".

    "LE LIVRE DE LA FORMATION" qui vous avait été annoncé par l’intermédiaire de Daniel (Daniel 12) est maintenant disponible. Télécharger le pour vous et pour les autres freres et soeurs Célestes.

    En Français

    ISBN 978-90-826548-1-3, Version Ordinateur PC, Format PDF, Signet inclus, 2016 pages, avec illustrations, Telechargement Gratuis (22 MB)

    ISBN 978-90-826548-2-0, e-Lecteurs, Tableurs, et Ordiphones, Format PDF, TdC inclus, 5494 pages, avec illustrations, Telechargement Gratuis (42 MB)

    http://tinyurl.com/h9agdf7

    Daniel 12:
    “…Beaucoup de ceux qui dorment dans le sol poussiéreux se réveilleront, ceux-ci pour la vie éternelle, ceux-là pour l’opprobre, pour l’horreur éternelle.
    Et les gens réfléchis resplendiront, comme la splendeur du firmament, eux qui ont rendu la multitude juste, comme les “ÉTOILES” à tout jamais.

    Quant à toi, Daniel, garde secrètes ces paroles et scelle le “LIVRE” jusqu’au temps de la fin. La multitude sera perplexe mais la connaissance augmentera…

    … Va ! Daniel, car ces paroles sont tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin. Une multitude sera purifiée, blanchie et affinée. Les impies agiront avec impiété. Aucun impie ne comprendra, mais les gens réfléchis comprendront…”

    RépondreSupprimer