mercredi 3 mai 2017

LE CHÂTIMENT QUI NOUS DONNE LA PAIX EST TOMBÉ SUR LE CHRIST(*)


MEDITATION (*)

Par Moïse Branco

LE CHÂTIMENT QUI NOUS DONNE LA PAIX EST TOMBÉ SUR LE CHRIST(*)

«...Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c`est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.» Esaïe 53: 5


PREMIERE PARTIE

     Qui étaient ceux qui devraient avoir un châtiment ? Quelle a été leur faute? Et pour quel châtiment ?
Seule la parfaite connaissance du châtiment peut nous faire savoir toute la mesure de la faute commise. Mais avant toute chose, je voudrais nous demander si nous avions commis une quelconque faute? Qu'as tu fais au juste?

Il ne s'agit ici de se noyer dans la masse pour ensuite dire de façon très superflue que « nous avons péché». Beaucoup en effet se le disent mais ignorent au fond de quoi ils parlent eux-mêmes. Car, voler, mentir, tuer...sont très loin derrière ce que vous et moi avions fait.

Nous sommes en vérité nés pêcheurs et tout pécheur a pour salaire la mort. Tels des bœufs qui sont conduits vers l'abattage,  tout pécheur a pour destination éternelle l'enfer. La Bible dit par le Psaumes 51 que nous avons été conçus dans le péché. Qui peut s'en dérober ? Qu'il s'agisse du grand prêtre, du grand pasteur, du grand chantre, du plus fidèle donateur, du plus fidèle observateur des lois de l'univers, du féticheur ou de celui-là aussi qui ne croit en rien, nous étions tous concernés. Certains le sont encore. Et donc, le péché était notre numéro matricule et pour cela nous avions tous pour père le diable; celui-là qui ne sait faire aucun don ni moins encore des privilèges. La Bible dit donc de tous qu'ils ont péché. Nous avons tous péché. Et même l'enfant qui naît aujourd'hui est aussitôt destiné à notre sort commun. A cause de ce que nous avons tous péché et sommes privés de la gloire de Dieu, c'est à dire rejetés loin de sa face, nous hommes avions pour demeure le cimetière. Car, nous étions tous morts(1). Et quand vient le moment où nous mourons, nous devons encore tous connaître la seconde mort; n'ayant connu autrefois que la première mort, la mort spirituelle. Dans ma langue la chose se dit aisément mais sans grande attention :  » chio kou, c'est à dire le mort est mort». Qu'est ce qui explique donc cet état de chose?

« (Dieu) a fait que tous les hommes, sortis d`un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure;» Actes 17: 26.
Adam, puisque c'est de lui qu'il s'agit, en effet, portait dans ses entrailles la semence de tous les humains lorsqu'il a désobéi à Dieu et donc s'est vu dépouillé de la vie de Dieu ( Esprit). Ainsi, nous avons tous péché car notre ancêtre à tous ( blancs noirs, mongoles...,) a péché. Nous avons l'État de péché et c'est là  notre faute. Cela portait d'énormes effets collatéraux : nous étions dominés par le règne démoniaque et nous vivons étant tous esclaves et ceci à la manière des hébreux asservis à Goshen et soumis à toutes sortes de travaux pénibles.

J'ai moi connu un village dans lequel tu ne pouvais faire du feu et frire du poisson dans ta chambre. L'odeur du poisson frit causera ta mort car ton voisin qui est sorcier viendra te dire ceci  « à cause de ce que toi tu trouves de l'argent jusqu'à.... alors tu mourras ce soir même...» Et vous, vous avez ouï dire de ces choses. Et tout ceci n'était rien à côté du châtiment qui vient. Allons comprendre ce châtiment qui était le nôtre.


DEUXIEME PARTIE

        Pour percevoir notre châtiment, voyons ensemble cette allégorie :

Il s’agit de l’histoire d’un homme qui est né et a demeuré dans le vol et la haute criminalité; tuant et saccageant tout sur son passage ; vivant dans le désordre et la désobéissance à toute forme de justice jusqu’au jour où, il fut arrêté et condamné pour la peine capitale à cause de tous uses actes caractérisés de délit et d’impiété.
Ayant reconnu la gravité de ses actes, et malgré toutes ses démarches pour obtenir le pardon auprès du juge, cet homme ne parvint à rien.

“Un coupable ne peut être pris pour innocent ! Assurément, il finira par reprendre ses ignominies ; car le mal est rattaché à lui”. S’exclama le juge ! La lourde sentence était là. Il doit payer de sa vie pour ses nombreuses fautes commises.
Et donc nous devrions payer chacun de sa vie.

Voici qu’un jour, sans doute le plus beau, un second homme, sans faute et en qui la moindre ombre d’une faute ne subsiste, apparaît ; pour faire obtenir au premier (nous tous) auprès du juge  non seulement le pardon; mais en plus du pardon, l’innocenter de tout en prenant sur lui-même les charges qui pesaient contre ce dernier. Ainsi, cet homme jadis criminel obtint la grâce de sa vie et fut libéré avec un casier judiciaire vierge. Jamais, il n’a commis de crime...
« Mais Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités, le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » Esaïe 53 : 5

Bien aimés, cette histoire ne s’arrête pas sur ces Iignes car la félicité est encore plus grande et cachée dans le fond de notre récit. Cependant, nous nous arrêterons momentanément sur ces faits. Voilà donc exactement, ce que notre Seigneur Jésus-Christ est venu accorder aux hommes qui en Adam sont tous condamnés ; ayant hérité du péché originel qui les avait séparé du Père. «Et vous, lorsque vous étiez morts dans vos fautes et dans l’incirconcision de votre chair, il vous a vivifiés ensemble avec lui nous ayant pardonné toutes nos fautes, ayant effacé les actes dont les ordonnances nous condamnaient et subsistaient contre nous, il l’a ôté en le clouant à la croix ; ayant dépouillé les principautés et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles à la croix » Colossiens 2 : 13 – 15.

TROISIEME PARTIE

        Et c’est ici la Puissance et l’Amour de notre Dieu. L’ennemi devrait être vaincu une fois pour toute. Car depuis Adam, l’empreinte du malin couvrait tous les hommes nonobstant le sang des taureaux et celui des boucs. Le peuple pouvait obtenir le pardon ; car Dieu est aussi un Dieu de bonté ; toutefois, la damnation poursuivait toujours le peuple à cause du péché qui n’était pas ôté. Le pardon ! Et pour quel prix ? Lévitique 16

Le peuple présentait annuellement deux boucs pour l’expiation des péchés. Aaron qui était le souverain sacrificateur avait en effet la charge de jeter le sort sur ces deux boucs : un pour l’Eternel et un pour Azazel. Le bouc sur lequel est tombé le sort pour l’Eternel est égorgé ; tandis que celui  sur lequel est jeté le sort pour Azazel, c'est-à-dire l’ennemi, servira à porter sur lui, par le mystère de la substitution, les fautes, les crimes et les péchés du peuple ; puis ensuite conduit hors du camp pour être livré à Azazel dans le désert. Le sang du premier bouc est recueilli puis versé dans le propitiatoire ; ainsi, le peuple obtenait le pardon pour ses fautes, crimes et péchés qu’il a commis durant la période d’un an. Le bouc livré pour Azazel était un symbole. Ce symbole indiquait le fait que des coupables que nous étions, ne sont pas pris pour des innocents quand bien même nous étions pardonnés en cette occasion solennelle. Ainsi donc, nous étions tous constamment voués à l’enfer. Alors, les hommes étaient livrés au diable, pour son royaume ; et cela marquait une certaine victoire de l’ennemi sur le Très Haut à cause de l’homme que Dieu a créé. C’est ainsi que les hommes étaient constamment livrés jusqu’au jour où Jésus Christ est venu verser son sang ; non pour nos péchés d’un an ; mais pour nos péchés passés, présents et ceux futurs ; et vous comprendrez (a).
Lorsque les anges qui forment l’armée des cieux avaient refusé de venir payer le prix à notre place, Dieu qui est insondable s’est Lui-même chargé de le faire. Il a envoyé sa Parole qui a pris chair. En effet, sa Parole n’est pas une autre entité ; la Parole était Dieu. Jean 1 : 1 Jésus Christ est donc venu pour le sacrifice définitif. Mais jusqu’au moment où Ponce Pilate se tenait debout au milieu de Jésus Christ et de Barrabas, comme Aaron au milieu des deux boucs, le diable pouvait toujours penser qu’il allait une fois de plus avoir le dessus sur l’humanité. Pour ce dernier, le péché demeurera. Saisissez-vous bien de ceci : le diable et ses démons ne savaient rien du contenu de la mission de Jésus Christ. Ils espéraient juste qu’il désobéisse. Et cette désobéissance pouvait venir de plusieurs manières. Le Christ pouvait anéantir tous ceux qui le torturaient, juste par une seule parole ; oui, une seule suffirait pour échouer (1). Jésus Christ pouvait succomber lorsqu’il prenait sur son corps les coups mortels qui nous étaient dus ; et là aussi, ce serait un échec (2). Le Christ pouvait mourir en chemin lorsqu’il avait pris sur lui la croix qu’il a trimbalé jusqu’à Golgotha (3)... Voyez-vous ? Mais en toutes choses, Il a été obéissant et fidèle. Philippiens 2 : 7 – 8


Jésus Christ est allé sur la croix verser pour les hommes son sang : comme Moïse l’avait préfiguré au désert en élevant le serpent d’airain, (la marque du rachat).
‘’Et vous, lorsque vous étiez morts dans vos fautes et dans l’incirconcision de votre chair, il vous a vivifiés ensemble avec lui, nous ayant pardonné toutes nos fautes (a), ayant effacé les actes (b) dont les ordonnances nous condamnaient et subsistaient contre nous, il l’a ôté (c) en le clouant à la croix ; ayant dépouillé les principautés et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles à la croix.’’ Colossiens 2 : 13 – 15.


Par son sacrifice, nous avons obtenu le pardon de toutes nos fautes ; c'est-à-dire que nous obtenons le pardon pour tous nos crimes commis jusque-là (a). Par ce même  sacrifice, nous sommes devenus des innocents, c'est-à-dire que Dieu ne nous prend plus pour des coupables ; et donc le diable ne pourra plus nous accuser et obtenir raison (b). Enfin, par le sacrifice de son sang, nous ne serons plus jamais condamnés ; car l’ardoise qui doit servir à garder des fautes à venir a été ôtée. D’autres versions de la Bible ont employé le verbe briser en lieu et place de ôter. (c)
Jésus Christ est l’agneau qui a ôté le péché du monde. Par son sang, nous avons triomphé du diable à jamais ; car, Christ lui a arraché tout sujet de gloire et de couronnement; ayant accompli la loi, Il nous donne la pleine victoire sur cette mort spirituelle ; ainsi, sur le péché.
Ainsi donc ! « La mort a été englouti ; ô mort, où est ta victoire ? L’aiguillon de la mort, c’est le péché et la puissance du péché, c’est la loi » 1Corinthiens 15 : 55 –57.


L’homme obtint désormais  et pour toujours la sainteté de Dieu. Ce qui autrefois le condamnait est maintenant rendu néant et à jamais.
La loi est engloutie par la foi ; la mort est engloutie par la vie ; et le péché est englouti par la justice ou la justification.....

Le Dieu qui a réveillé notre  Seigneur Jésus-Christ de la mort fera que chacun de nous aura part à cette gloire. Ne soyons donc pas en deuil. Par contre comprenez le message de la rançon, saisissez-vous de la grâce qui nous a été donnée..

🏻 Moïses BRANCO
Cotonou - Benin, MC Paroisse Saint-Raphaël Agla, Paroisse El-Bethel ( Ouidah)

(*) Méditation sur ce thème

 Pour compléter cette Méditation lisez :

 « Galates 5 :1 C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude

Galates 5 : 13-26 : «  Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. 14 Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 15 Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.

16 Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. 17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. 18 Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi.

19 Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, 20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu.


22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance; la loi n'est pas contre ces choses.

24 Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit. 26 Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres. »
Lire la suite



LECTURES BIBLIQUES

Le _*THÈME*_ de la semaine ( du *1er Mai* au *07 Mai 2017*) est intitulé :


👉🏻✨ *Le Travail apporte la richesse et une position d'honneur*✨
    ✨ 🔃 Labour brings weath and honorable🔃 ✨ 👈🏻


 📖 Les *Textes*

        ✅ *Mercredi*_

☄ 💫Proverbes 6 : 6 -11💫

         ✅ *1erJeudi*

  ☄ 💫 Ecclésiaste 2:7-10💫

       ✅ _*Vendredi*_

☄ 💫2Thessaloniciens 3: 7-12💫

       ✅ _*Dimanche*_
 ☄ 💫Proverbes 22:24 -29💫
 ☄ 💫1Corenthiens 3 : 4-9💫

       ✅ _*Dimanche soir*_
☄ 💫Psaume 128: 1-6💫

    🙏💫Bonne Méditation💫🙏
                   
      🌟🌟🌟🌟🌟🌟
🎼🎹LES CANTIQUES🎹🎼

➡ 1er Jeudi: 7 - 5 - 9 - 34 - 90 - 100 - 13

➡ Dimanche: 10 - 41- 103 - 152- 234 - 246-176


3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas parler de “CHÂTIMENT” qui tombe sur celui qui est venu mettre fin à une prise d'otage de l'édifice humaine et redonner la vie à cet édifice humaine, et on ne peut pas parler de “CHÂTIMENT” qui tombe sur celui qui a été créé pour mettre fin à la prise d'otage du Trône du DIVIN. Ce sont les preneurs d’otages qui vont parler de châtiment envers celui qui va essayer de mettre fin à leurs activités.

      On ne peut pas parler de “CHÂTIMENT” qui va tomber sur “le pain de vie qui est donné à l'affamé qui est pris en otage”, cet affamé qui s’est fait volé son propre pain à lui par ceux-là qui l’on pris en otage ! ! !

      Utiliser le mot “CHÂTIMENT”, en ce qui concerne LE CHRIST et l'accomplissement de son Projet, c'est manquer de discernement; c'est ne pas savoir pourquoi est-ce que LE CHRIST a été créé dans l'existence, cela revient à égarer les fidèles qui doivent être sauvés.

      Que ceux qui ont la charge de conduire le troupeau fasse bien leurs devoirs ! ! ! Cherchez à savoir comment est-ce que le péché qui a commencé là haut est entré dans votre monde, et vous allez comprendre beaucoup de choses !

      Supprimer
  2. “Lorsque les anges qui forment l’armée des cieux avaient refusé de venir payer le prix à notre place, Dieu qui est insondable s’est Lui-même chargé de le faire. ” ???

    Aucun anges ne peut racheter (être le rédempteur de) son prochain (qui est la créature humaine). Seul un prochain suivant (bien défini) du prochain précèdent peut le faire.

    “Il a envoyé sa Parole qui a pris chair” Savez-vous comment ceci est possible ? Pour le connaitre, vous devez poser ces questions à la grande LUMIÈRE qui est descendu sur l’église céleste depuis 1947. Savez-vous qui est cette grande LUMIÈRE ? Savez-vous que depuis l’éternité, avant même que l’univers ne fut créé, avant même qu’aucun ange ne fut l’objet d’un projet, ELLE avait déjà été créée ? ELLE est toujours là et aucun chrétien céleste depuis 1947 ne lui parle et ne veut l’entendre, ne lui pose pas des questions afin de manger de son PAIN. Ce n’est pas parce qu’ELLE vous est invisible que vous ne pouvez pas la voir et parler avec ELLE.

    Cherchez-la, car lorsque vous l’aurez trouvé, alors vous aurez aussi trouvé l’Eternel DIEU qui l’a créé. N’oubliez pas ! ELLE est toujours auprès de vous, mais vous devez bien regarder ! Et lorsque vous l’aurez vue, vous serez dans l’étonnement.

    RépondreSupprimer