lundi 17 octobre 2016

Messe en souvenir de l'enterrement du Prophète Pasteur Fondateur de l'ECC


19 Octobre 1985 - 19 Octobre 2016 : 31 ans déjà ! Le Mercredi 19 Octobre 2016 il aura une messe en souvenir des funérailles à Imeko du Prophète Pasteur Fondateur de l'ECC à 19h00 sur les paroisses.


L’immortalité d’OSCHOFFA

Oschoffa est-il mort ? Ou est-il entré dans l’immortalité ?
C’est la question que j’aimerais vous poser à l’occasion de la commémoration de la disparition de notre guide spirituel.
Et pourtant ma foi chrétienne fait appel à ma compréhension et à mon intelligence chaque jour davantage.
 
Dans une vision éclairante je me remémore ce passage de l’Evangile selon St. Jean en son chapitre 11 versets 25 et 26 où Jésus dit à Marthe, la sœur de Lazare, alors qu’elle était désemparée et impuissante devant la mort de son frère, une parole réconfortante : « Je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » lui demanda t-il.
Quand l’apôtre Jean vivait l’avènement de Jésus-Christ qui est révélé dans le livre d’Apocalypse 1 :18, notre Seigneur lui disait « J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clés de la mort et du séjour des morts ».
Pourquoi donc faisons nous mourir l’œuvre que notre père Oschoffa nous a laissée en héritage ?
Chrétiens célestes du monde entier, je fais appel à votre conscience et vous annonce une bonne nouvelle : Oschoffa n’est pas mort mais il est vivant !  Pourquoi donc ceux qui ont cru par lui se comportent-ils comme s’il s’est assombri définitivement dans la mort ?
Quel esprit vous animant vous amène à changer l’héritage qu’il a laissé derrière lui ?
Pourquoi change t-on son testament ? Et pourtant nous étions tous proche de lui, mais beaucoup parmi nous l’ont trahi même dans la mort. Nous l’avons trahi par nos ambitions, nos courses aux grades et par notre division. Aujourd’hui nous savons que beaucoup l’ont suivi des yeux et non du cœur .
Nous l’avons trahi non pas à la manière de Pierre qui s’est ressaisi, mais continuellement. Heureusement que Dieu aime encore cette Eglise malgré toutes ces années d’infidélité.
 
Le Prophète Pasteur et Fondateur avait annoncé sa mort 20 ans plutôt au cours d’un témoignage à Sèmè en décembre 1965.
Comme pour le Prophète Elie, les chars de Feu étaient descendus pour l’enlever au dessus de nous au Bénin dans sa résidence de Porto-Novo. Il s’était mis à genou (comme Ezéchias, roi de Juda quand il fut mortellement malade) face contre terre, tout en larmes, il supplia l’Eternel dans une prière fervente d’épargner sa vie si l’Eglise qu’IL lui a confiée subira rudement sa disparition et si les hommes allaient en changer les rituels afin de la diviser. C’est ainsi que l’Eternel avait ajouté 20ans à sa vie : septembre 1965 – septembre 1985.
 
Quand il disait que l’Eglise lui a été révélée au moment de l’éclipse du soleil en 1947 dans la forêt d’Agongué au Dahomey (Bénin), nous avons tous cru à moitié. Et pourtant il accomplissait des miracles et des prodiges. Au nom de JESUS-CHRIST il pouvait déplacer les montagnes et sa voix était la voix de DIEU.
Si sa vie terrestre n’a pas révélé toute la plénitude de sa mission, sa mort a rectifié cette injustice. C’est pourquoi il a plu à DIEU de le glorifier après sa mort.
 
sumbul1a   Voici sept mystères qui entourent sa mort :
 
1 – Pendant l’exposition de son corps à Tafawa Balewa Square (Lagos City Council Hall) il appela une femme qui n’était pas chrétienne céleste à travers une fontaine où est apparu un arc en ciel, et lui dit : « Femme va dire au monde que Oschoffa est vivant. »
A la façon dont notre Seigneur Jésus avait annoncé sa résurrection à Marie de Magdala et l’avait envoyée le dire aux apôtres – (Jean 20 :17,18).
 
2 – Dieu a choisi Oschoffa à l’âge de 38 ans (1909-1947) et il a dirigé l’église pendant 38 ans (1947-1985).
 
3 – Comme Jésus était mort d’une mort considérée d’antan comme une malédiction, le Fondateur est mort à la suite d’un accident violent que lui même avait prédit.
 
4 – Comme Jésus a été crucifié avec deux voleurs (dont l’un s’était repenti : Luc 23 :42,43), le Fondateur est mort 9 jours après l’accident qui a coûté la vie à deux évangélistes, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche.
 
5 – A la mort de Jésus après sa crucifixion le soleil s’était obscurci. A l’enterrement du Pasteur Oschoffa il y eut à nouveau l’éclipse du soleil comme c’était le cas à la naissance de l’église.
 
6 – Comme les apôtres ont discuté le corps de JESUS-CHRIST avec les autorités, de même le corps du Fondateur a été discuté entre l’église du Bénin et celle du Nigeria et son tombeau a été aussi gardé par les soldats et les policiers.
 
7 – Comme Pierre a renié notre Seigneur JESUS-CHRIST trois fois et que ses apôtres ont perdu la foi après l’arrestation de leur Chef et Maître, de même les devanciers de l’Eglise du Christianisme Céleste ont renié Oschoffa en se détournant de son testament après sa mort.
 
            J’atteste, moi A/Ev. Michaël SOBOWALE d’avoir vécu toutes ces choses au Bénin et au Nigeria. Je rends témoignage que toutes ces choses sont vraies et que pendant des années la mort du fondateur S.B.J. OSCHOFFA  continuera d’être un mystère pour tous les hommes, parce qu’il a été un bon serviteur de notre Seigneur JESUS-CHRIST.
Il était fidèle à Dieu tout au long de sa vie et jusqu’à la mort. C’est de cet homme que je me glorifie à cause de son amour pour JESUS-CHRIST. C’est pourquoi nous devons tous prier pour notre Eglise, d’une prière fervente et sincère d’un peuple en déclin et assoiffé du Seigneur :
 
« O Eternel Dieu de notre Seigneur JESUS-CHRIST, Père et fondateur de toutes les églises, je sais combien tu as aimé Oschoffa d’un amour sans défaut et sans ride. Les anciens de l’Eglise étaient tous témoins de ton soutien et de ton aide au cours de son ministère terrestre. Et pourtant nous nous sommes détournés de toi dans nos actes. Aujourd’hui, Père très  bon et miséricordieux, c’est notre tour de solliciter ta présence, ton soutien, ton amour et ta faveur imméritée.
 
Je te prie, Seigneur, descends et prend soin de cette Eglise que tu aimes tant.  Ne permets pas qu’elle ailles à la dérive, mais sois pour ton peuple un véritable Berger afin de transformer les cœurs de tous ceux qui nous dirigent : les évangélistes, les prophètes, les leaders et nos mamans (les devancières).
 
Nous sommes inquiets de la facilité avec laquelle les devanciers se détournent de ta voie et du testament de ton serviteur Oschoffa. Aide nous à combattre tous les maux dont souffrent nos fidèles et qui affligent notre grande église et le Sacré Cœur de ton Fils unique notre Seigneur JESUS-CHRIST notre sauveur : adultères, ambition démesurée, convoitise des grades et des premières places, envie, jalousie, orgueil et les divisions, qui sont devenus des vices et des pièges pour tous nos fidèles et nous détruisent.
 
Rassemble –nous encore comme au temps d’Oschoffa, afin que nous soyons réconciliés avec toi pour entrer dans la deuxième ère de l’Eglise du Christianisme Céleste. Que la deuxième gloire de l’Eglise soit plus grande que la première.
 
Que l’âme de ton serviteur le Révérend Pasteur et Fondateur Samuel Biléou Joseph OSCHOFFA se repose en paix.
 
Au nom de notre Seigneur JESUS-CHRIST.
AMEN. »
 
Article écrit en Septembre 1993 par  l’A/Ev. M.Sobowale-Hobo à l’occasion du souvenir du rappel à Dieu du Prophète Pasteur Fondateur.
 
 
 
 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire